« Le parfum de Katsu » de Claire Volanges, chronique

Le_Parfum_de_Katsu_Volanges

Présentation :
Un Prix de la romance 2019 sous le signe de la délicatesse. À quelques jours des noces qui doivent l’unir à Akeko Kawa, l’héritière du clan ennemi de son peuple, l’honorable seigneur de guerre Toru Okami croise la route de Katsu, modeste paysanne mariée à un homme violent qui se plaît à l’humilier chaque jour. Toru est troublé par la beauté sauvage et le parfum envoûtant de la jeune femme. Quand celle-ci sauve d’une chute le père gravement malade de Toru, le seigneur l’invite à rejoindre le château pour devenir la suivante de sa future épouse…

Mon avis (5 étoiles) : Cette auteure a réussi à me faire aimer une romance…

Et pourtant, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’a priori, je suis plutôt allergique ! Non parce que je dénigre le genre en soi mais parce que ce n’est pas ma tasse de thé. Ce qui pour un homme est largement banal et le contraire une exception notable.
Bref, oui mais voilà, j’avais lu que l’auteure Claire Volanges voulait faire de la romance bien écrite, pas un produit vite fait, bien bâclé. Une romance avec une exigence littéraire.
Alors, j’ai lu, et elle m’a (con)vaincu.
C’est une écriture toute en délicatesse, qui dépeint la naissance et l’épanouissement des sentiments entre Katsu, une paysanne servante maltraitée par sa brute de mari et un seigneur de guerre Japonais, Toru lui aussi pris par un mariage de raison.
J’ai bien aimé comment l’auteure a développé la psychologie de Katsu, sa souffrance, son envie de s’émanciper et de trouver un amour qui la respecte. La morale de ce livre est belle et bonne. De temps en temps, ça fait du bien.
J’ai pris plaisir à la description de paysages qui viennent en contrepoint de la sensibilité des personnages.
J’ai aimé aussi la pudeur d’expression des sentiments ou de la sensualité.
L’auteure a voulu de la beauté, de la douceur, de la délicatesse pour son histoire et ça fait du bien.
Une romance qui dénote justement par cette retenue je pense.
On pense bien sûr à la thématique de l’amour courtois avec la différence notable qu’ici la « Dame des pensées » de notre preux guerrier n’est qu’une humble paysanne.
J’ai pris du plaisir à ma lecture et je guetterai la sortie du deuxième tome.
(Mais pas sûr que je lise d’autres romances pour autant !^^)

Publié dans chronique, Livres | Tagué , , , | Laisser un commentaire

L’épuisement des ressources naturelles, état des lieux (prendre soin de notre mère… euh de notre Terre)

S’il est permis et raisonnable d’avoir un doute sur l’origine humaine du réchauffement climatique (voir article précédent : origine du réchauffement climatique ), il parait inconcevable de contester que l’espèce humaine soit le responsable de l’épuisement des ressources naturelles. Pourtant, en approfondissant, je me rends une fois de plus compte qu’il faut nuancer tout ce catastrophisme. Ce à quoi, je ne m’attendais pas…
Je vais exposer les principales atteintes :
On va partir de ce premier schéma :

LesRessourcesNaturelles

« L’empreinte écologique mesure l’effet de l’Homme sur les écosystèmes. Elle compare la vitesse à laquelle nous consommons les ressources naturelles et produisons des déchets à la vitesse à laquelle la nature peut absorber nos déchets et générer de nouvelles ressources. » source : épuisement des ressources naturelles – empreinte écologique

Le jour du dépassement, ou jour du dépassement de la Terre (en anglais : Earth Overshoot Day ou EOD) correspond à la date de l’année, calculée par l’ONG américaine Global Footprint Network, à partir de laquelle l’humanité est supposée avoir consommé l’ensemble des ressources que la planète est capable de régénérer en un an. Passée cette date, l’humanité puiserait donc de manière irréversible dans les réserves non renouvelables (à échelle de temps humaine) de la Terre.

empreinte_ecologique_jour_depassement

Le jour de dépassement a dramatiquement reculé entre 1970 où on était à l’équilibre et 2009. On remarque tout de même une stabilisation depuis 2010.

1) énergie et épuisement des ressources fossiles :

« La production d’électricité à partir de combustibles fossiles représente 2/3 de l’électricité mondiale. Or les réserves se raréfient, dans un contexte d’augmentation des prix.

« Une surconsommation de ressources fossiles

La production d’énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole) représente encore aujourd’hui (2019) plus de 80% de la production totale d’énergie primaire dans le monde. Or, les réserves énergétiques de la planète ne sont pas inépuisables : au rythme de consommation actuel, le pétrole va arriver à épuisement d’ici à 54 ans, le gaz d’ici à 63 ans, le charbon d’ici à 112 ans et l’uranium d’ici à 100 ans (pour les ressources identifiées). »

source : EDF
(ci-dessous morceau d’autunite qui contient de l’uranium)

Autunite_1France-758x503_uranium

2) ressources naturelles renouvelables :

** Ressources en poissons : La situation selon le rapport de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) est plutôt encourageante notamment grâce au développement de l’aquaculture et la gestion plus raisonnable des pêches.

Production_halieutique_mondiale_2018_FAO

source (pdf FAO 2018) :  La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture

** Déforestation : La situation est moins alarmante que ce que les médias disent (encore une fois… ) d’après ce rapport très intéressant de la FAO :

« L’Évaluation des ressources forestières mondiales, qui est coordonnée par la FAO, a permis de déterminer que la superficie forestière était passée de 31,6 pour cent à 30,6 pour cent des terres émergées entre 1990 et 2015, mais que le rythme des pertes s’était ralenti ces dernières années.  » (FAO 2018)
Situation_Forestière_Mondiale_2018_FAO

Source : Etat des forêts dans le monde en 2018

*** La fameuse 6ième extinction de masse… un beau slogan… On trouve ici un article du national geographic où je lis la phrase suivante de l’auteure même du livre « la sixième extinction de masse » qui certainement cherchait à vendre beaucoup pour nous alerter autant :

« Mais nous vivons indéniablement dans une époque où les taux d’extinctions sont très, très élevés, de l’ordre de ceux constatés lors d’extinctions massives. Toutefois, une telle extinction pourrait prendre des milliers d’années. »

J’ai parfois l’impression qu’on cherche à nous prendre pour des couillons.

Source : la fameuse sixième extinction de masse

*** Les ressources en eau :

ressources_eau_monde_1995_projection_2025

La pénurie et le stress hydrique s’étendent de manière importante en Afrique, au moyen-Orient et en Amérique du Nord (Californie) et Mexique.

Il faut noter :

« L’eau douce disponible, seule ressource utilisable, est en quantité invariable alors que la population ne cesse d’augmenter et que la demande en eau est en pleine progression.

  • L’eau est inégalement répartie et la consommation d’eau varie selon les pays : 250 litres d’eau par jour et par habitant en Amérique du Nord, 100 à 230 litres en Europe, 150 litres pour un Français et moins de 10 litres en Afrique Subsaharienne.
  • Au cours du XXIème siècle, l’eau et les ressources en eau se dégraderont. Il y aura de moins en moins d’eau utilisable sans traitement par l’homme.

Il faut noter que dans les pays défavorisés, les problèmes d’accès à l’eau ne sont pas toujours liés à l’absence de réserves d’eau mais à un manque de moyens financiers ou/et une absence d’organisation pour rendre potable, stocker et distribuer l’eau aux populations. »

 (eau de) source : les ressources en eau dans le monde

Conclusion : Le point névralgique et inéluctable semble donc être l’épuisement des ressources fossiles, et donc à terme un effondrement de la civilisation industrielle qui a débuté au XIXième siècle. Le noeud du problème serait donc être l’industrialisation et ses besoins en énergie (j’y reviendrai dans un prochain article).
C’est ainsi que j’ai imaginé un roman de SF « 3066 Lamia » où les énergies fossiles ont disparu et l’on finit par se pencher sur les travaux de Nikola Tesla qui recherchait une « énergie libre » et non polluante…

3066Lamia_Messier

 

4ième de couverture :
« Roman de Science-Fiction/Fantasy interdit aux moins de 18 ans. An 3066 : Lamia, issue de parents inconnus, à Paris, vit son existence de jeune fille amoureuse et libertine dans une société dominée par les femmes, issue des ruines de  » La Guerre Ultime « . Dans ce monde, les énergies fossiles sont épuisées et le progrès technique banni. Des extraterrestres aux desseins obscurs ont envahi la terre et menacent son existence même. Une nuit, Nicolas Flamel, l’alchimiste, apparaît à notre héroïne. Il l’implore de remonter le cours du temps pour découvrir les secrets de l’énergie universelle que détiendrait Nikola Tesla, savant génial et iconoclaste du début vingtième siècle. Pour cela, tout d’abord, elle part au royaume d’Armor, un royaume hors du temps et de notre dimension où elle apprendra des techniques qui lui permettront de mener à bien sa mission palpitante. Elle y fera connaissance de ses compagnons d’aventure : Stéphane le scientifique, et Cynthia la pulpeuse espionne. »

Pour se le procurer, c’est ici notamment mais sur toutes les plateformes (amazon, fnac, etc et commandable chez votre libraire) :
3066 Lamia

Pour une version non érotique et gratuite en lecture en streaming sur #youboox , c’est ici sous mon autre pseudo Philippe Blyet :

Mission Tesla de Philippe Blyet

 

Publié dans le mâle pensant, Non classé, youboox | Tagué , , , , , , , , , | 2 commentaires

Casser du mythe : La sécurité de la Russie grâce à Poutine

Régulièrement, je vois ou j’entends des gens qui disent : »Oui Poutine  est un dictateur, mais il tient bien son pays. Regardez par ex la coupe du monde, aucun incident. »
Pourtant, il suffit de se pencher un peu sur les chiffres, et l’on voit que la Russie est le troisième pays du monde derrière le Brésil (hé oui le pays de la samba) et le Mexique (le pays des Tacos) en nombre de meurtres par habitant avec 12,5 meurtres pour 100 000 habitants devant… les states avec 5,2 meurtres et loin devant…. la France avec un pauvre malheureux 0,6 soit dix fois moins que la Russie. Alors Poutine, l’autre pays du bonheur ?

Voici les chiffres 2015 (Source: OCDE Better Life Index) :

Rang Pays Taux d’homicides (pour 100.000 habitants)
#1 Brésil 25,5
#2 Mexique 23,4
#3 Russie 12,8
#4 Etats-Unis 5,2
#5 Estonie 4,8
#6 Chili 4,4
#7 Israël 2,3
#8 Grèce 1,6
#9 Canada 1,5
#10 Finlande 1,4
#11 Hongrie 1,3
#12 République Slovaque 1,2
#13 Turquie 1,2
#14 Nouvelle-Zélande 1,2
#15 Belgique 1,1
#16 Portugal 1,1
#17 Corée du Sud 1,1
#18 Pologne 0,9
#19 Pays-Bas 0,9
#20 Australie 0,8
#21 République Tchèque 0,8
#22 Irlande 0,8
#23 Italie 0,7
#24 Suède 0,7
#25 Norvège 0,6
#26 France 0,6
#27 Espagne 0,6
#28 Suisse 0,5
#29 Allemagne 0,5
#30 Slovénie 0,4
#31 Luxembourg 0,4
#32 Autriche 0,4
#33 Islande 0,3
#34 Danemark 0,3
#35 Royaumme-Uni 0,3
#36 Japon 0,3

Si on veut enfoncer le clou, on regarde le nombre de prisonniers politiques, les répressions contre les homosexuels contre l’opposition, les féministes, etc.

Publié dans le mâle pensant, Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Ce que j’ai appris du débat sur le réchauffement climatique, et que le doute est permis (summer is coming)

Tout d’abord, je tiens à préciser, je ne nie absolument pas le réchauffement climatique. Ce qui me pose question, c’est l’idée que l’activité humaine serait la principale cause de ce réchauffement. En gros, je me dis, ne serait-ce pas cyclique ? Et du coup malgré des politiques volontariste de diminution des émissions de C02, est-ce que ça va vraiment changer quelque chose ? Ne s’agirait-il pas pour l’humanité  de s’adapter à cette nouvelle donne climatique inéluctable du mieux qu’elle peut ? Par ex en plantant des arbres en ville pour diminuer la température ressentie, en évitant de trop goudronner ou bétonner etc.

J’avais tendance comme beaucoup à croire au réchauffement climatique sans trop me poser de questions.

Puis je suis tombé sur une vidéo qui a ébranlé ma pseudo-certitude (pseudo dans le sens où elle ne s’appuyait pas sur une réflexion forte mais sur le plaidoyer d’Al Gore par ex ou le discours général des médias)  sur la cause humaine de ce réchauffement… Car si le réchauffement est indéniable, la cause humaine pose plus question.

Voici la première vidéo qui m’a troublé. Il s’agit d’un entretien avec Etienne Vernaz (ancien directeur de recherche au CEA, ce n’est donc pas du tout un scientifique amateur, plutôt une pointure) :

Dans cette vidéo, j’ai appris :

— Que la terre avait connu un optimum climatique au moyen-âge, comparable à celui que nous vivons actuellement.

— Que le principal gaz à effet de serre n’est pas le c02 mais H20, la vapeur d’eau (notamment par le biais des nuages). Or H20 est indépendante de l’activité humaine et autorégulée. Car l’activité humaine n’a aucun impact par rapport à l’influence des océans, etc.

— 95% du CO2 est d’origine naturelle (forêts, océan…) . Les hommes génèrent 5% du CO2 total.

— L’effet de serre permet d’avoir une température vivable sur terre (sinon, il ferait trop froid : -18 °C).

— la courbe en crosse de hockey (courbe de Man) a été remise en cause finalement par le GIEC.   Depuis 1998, température resterait stable et il y aurait une décorrélation entre le C02 et la hausse de température. Une décorrélation que Vincent Courtillot dans la vidéo du dessous expliquera. Il faut bien comprendre aussi que comme tout statisticien le sait (et je suis statisticien) que corrélation ne veut pas dire causalité. Et d’autre part que les estimations de température avant 1850 (vu qu’il n’y avait pas de thermomètre, invention qui date du XVIième-XVIIième siècle) sont sujettes à débat… scientifique.

La courbe en crosse de Hockey telle qu’elle est présentée habituellement :

courbe de michael man

On lira ici un aperçu de cette controverse qui met en doute un des graphiques chocs du réchauffement climatique dû à l’activité humaine :

La courbe de Man est-elle juste ?

— L’albedo… la glace fond au  pôle nord mais augmente au pôle sud ce qui fait que L’albedo ne diminue pas. Qu’est-ce que l’albedo ?

L’albédo du système Terre-atmosphère est la fraction de l’énergie solaire qui est réfléchie vers l’espace (et donc plus l’albedo est élevé, plus il y aura tendance à faire froid et inversement). Sa valeur est comprise entre 0 et 1. Plus une surface est réfléchissante, plus son albédo est élevé. Les éléments qui contribuent le plus à l’albédo de la Terre sont les nuages, les surfaces de neige et de glace et les aérosols. L’albedo s’il est élevé contribue au refroidissement de la Terre et inversement s’il diminue, la chaleur a tendance à augmenter. Or l’albedo resterait stable.

12b865d680_25263_34176-albedo-johns-hopkins-university-01

— Les experts (et non des moindres) ne sont pas unanimes contrairement à ce qu’on nous serine.

Voir ici : liste des climato-sceptiques

ou on pourrait dire : climato-critiques

Du coup j’ai décidé d’approfondir encore, et je tombe sur cette vidéo de Vincent Courtillot, scientifique de pointure (géologue, géophysicien, a enseigné à Stanford notamment…)  :

— Ce que j’aime déjà, en tant que statisticien, c’est que Courtillot insiste sur l’aspect qualité des données, comment elle sont produites. Il montre ainsi qu’avant 1850, les données sont très parcellaires et pas forcément fiables. Hé bien sûr, plus le temps avance, plus les données sont nombreuses et fiables.

— Entre 1879 et 1912 , il y a un refroidissement du climat, et entre 1940 et 1970, pareil, refroidissement. L’augmentation moyenne n’a rien de linéaire. Donc c’est entre 70 et maintenant que l’augmentation serait anormale et due à l’activité humaine.

— La courbe de Man, en crosse hockey : anneaux d’accroissement des arbres entre 1000 et 1800, ensuite des mesures avec des thermomètres. Erreur : les anneaux ne montrent pas les phénomènes de longue période.

Plus fiable avec les isotopes, donc on obtient la courbe de man corrigée par Moberg. On voit bien l’aspect cyclique et l’optimum médiéval aux alentours de l’an mille (et la petite période de refroidissement qui a suivi).

man-moberg-2005

On sortirait d’un petit âge glaciaire.

— Un arbre jeune fabrique de gros anneaux et inversement pour un gros, donc tout dépend si on étudie des arbres jeunes et vieux. Si on travaille avec la densité d’arbre, ce problème disparait. Grod (nature et sciences)

— Leroy-ladurie l’avait bien supposé avec des courbes de prix (les prix de certains biens comme le blé augmentent quand les récoltes sont grillées par ex).

Voici deux liens intéressant sur le changement climatique à partir de point de vue d’historiens :

travaux d’Emmanuel Ladurie

 

histoire du climat avant 1850

En l’an mille il aurait fait plus chaud.

En fait, on serait en train de sortir de l’ère glaciaire ?

— Corrélation CO2, température ? Les glaciations sont dues à de faibles variations de l’orbite de la terre à cause de orbites des planètes géantes et aussi la précession des équinoxes. cycles de 23000 ans.

En fait ce serait la courbe de C02 qui serait la conséquence de l’augmentation de température  et non l’inverse ! (quand les océans chauffent, ils libèrent du C02), la hausse des  températures quant à elle serait due au mouvement des planètes et la variation de position de l’axe de la Terre.

— Hausse du niveau des mers ? depuis 1900, il n’y a pas d’augmentation de niveau de la mer.

On risque 20 à 40 cm d’augmentation d’ici 100 ans ce qui n’a rien de catastrophique. On peut s’adapter.

— variations magnétiques en fonction du soleil et de la température. Anormalité depuis 1985 ?

— cycles de 11 ans des tâches solaires.

— L’effet de serre dont on parle et qui serait dû à l’activité humaine arriverait à saturation dans les modèles de prévision. Dans les modèles, on néglige l’effet des nuages (et les rayons cosmiques).

trois piliers : observations, théories, modélisation. Déterminer l’incertitude des estimations et des conclusions.

La climatologie est une science très jeune.

Conclusion temporaire  et ressenti global :

Ce qui m’embête dans tout ça, au-delà du fait que ça peut remettre en cause ma croyance dans le réchauffement climatique d’origine humaine (anthropique), c’est justement de « découvrir ». Comme si on m’avait caché des choses… Car enfin dans les médias, qui en parle de ça (de l’optimum médiéval, de l’albedo, de la périodicité des périodes de glaciation etc.) ? Dans le discours qu’on nous assène à longueur de temps, il n’y a pas trace. Et donc quand, en creusant, on se rend compte qu’en fait les choses ne sont pas si nettes que ça, contrairement à ce qu’on nous dit, hé bien, ma confiance en prend un coup.

Je continue mon investigation…

Ensuite j’ai trouvé cette très intéressante vidéo sur le réchauffement climatique, créée par un (jeune) homme qui se présente comme physicien et qui défend le réchauffement climatique d’origine humaine.

C’est un exposé limpide (peut-être trop limpide justement) qui montre que la montée du Co2 dans l’atmosphère date de la révolution industrielle (note de moi-même : cette même révolution qui permet la surpopulation de la Terre et sa pollution mais aussi certainement des bienfaits (augmentation de l’espérance de vie est sans doute un des effets indirects de cette révolution notamment   ). J’apprends ainsi que la concentration de Co2 dans l’atmosphère est passée de 280 ppm en 1850 à 400 ppm (courbe en crosse de hockey), alors qu’avant elle aurait été relativement stable.

Or ce n’est pas aussi simple que ce physicien l’affirme :

Quelques contre-vérités géologiques et historiques concernant le CO2 de l’atmosphère

L’incertitude qui resterait serait de savoir si l’augmentation de la quantité de nuages due à l’augmentation des températures (par ex l’eau des océans s’évapore plus puisqu’il fait plus chaud) contribuerait de manière significative à diminuer cet excès de température en réfléchissant les rayons du soleil avant qu’ils n’atteignent le sol.
La démonstration est solide. Et il avance que si l’on ne diminue pas la production de gaz à effets de serre (c’est à dire principalement de C02), on prend beaucoup de risque. C’est comme sauter d’un 6ième étage en escomptant que peut-être une benne pleine de poubelles puisse amortir notre chute.
Ceci dit, il nous rassure en disant que toute vie ne disparaîtra pas sur terre, et que la vie se remettra très bien de la disparition de l’homme.^^

Alors que pensé-je de tout ça ?

Plus on trouve d’arguments, plus on trouve de contre-arguments et vice-versa.:)
Il est clair qu’il n’y a pas d’évidence concernant l’origine humaine du réchauffement climatique et que le débat a lieu d’être. Et que le climat est un phénomène tellement complexe qu’il parait difficile d’affirmer quelque chose dans un sens ou dans un autre.A dire vrai, je n’ai pas d’opinion tranché, je suis toujours un peu dans l’incertitude mais j’ai en tous cas un avis plus approfondi sur la question, bien plus que ce que nous serine les médias à longueur de journée, et c’est toujours ça de gagné ;).
Enfin, ça m’a permis et me permet (car il est difficile de faire le tour du sujet !) de m’intéresser au fonctionnement de la planète et d’apprendre plein de choses. Donc merci à ce débat d’exister même si j’aimerais qu’on ne soit pas traité de noms d’oiseaux dès qu’on a la faiblesse de se poser des questions sur la réalité du réchauffement climatique d’origine humaine.

Pour finir je vous laisse avec deux vidéos critiques de Vincent Courtillot par un jeune scientifique (qui euh me paraît un peu tendre mais bon ^^) :

 

 

PS : C’est un sujet vraiment touffu, donc excusez-moi si mon article est à l’image du sujet.^^

Publié dans billet d'humeur, le mâle pensant, Non classé | Tagué , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

Et si vous me lisiez cet été ?

C’est l’été, et les pensées vagabondent, folâtrent, le corps a envie de se détendre (ainsi que l’esprit), notre regard s’égare, entretient des pensées parfois lubriques… Et pourquoi ne pas entretenir votre sensualité en parcourant les lignes de mes livres érotiques ? Hmmm ?

(en voilà une bonne question ^^)

Alors voici ce que je vous propose pour agrémenter votre farniente, trois livres en harmonie avec la chaleur estivale que vous pouvez vous procurer en format papier ou numérique :

— Mon dernier né « A portée de main » (vous pouvez le commander aussi en librairie) 6 euros 90 :

A portée de main

A_portée_de_main_Messier

— « Hellixir » un roman érotique qui vous emmènera notamment à St Domingue :

Hellixir

CaptureHellixir

— Et enfin « Ma lecture de vacances », un recueil très épicé qui porte très bien son nom ^^ :

Ma lecture de vacances

maLectureDeVacances_Messier

Et vous pouvez me lire en streaming gratuit sur youboox :
https://lire.youboox.fr/books/search?keywords=jean-baptiste%20messier

Youboox_Messier_Jean_Baptiste

Publié dans érotique, e-book, Livres, youboox | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire