Et si vous me lisiez cet été ?

C’est l’été, et les pensées vagabondent, folâtrent, le corps a envie de se détendre (ainsi que l’esprit), notre regard s’égare, entretient des pensées parfois lubriques… Et pourquoi ne pas entretenir votre sensualité en parcourant les lignes de mes livres érotiques ? Hmmm ?

(en voilà une bonne question ^^)

Alors voici ce que je vous propose pour agrémenter votre farniente, trois livres en harmonie avec la chaleur estivale que vous pouvez vous procurer en format papier ou numérique :

— Mon dernier né « A portée de main » (vous pouvez le commander aussi en librairie) 6 euros 90 :

A portée de main

A_portée_de_main_Messier

— « Hellixir » un roman érotique qui vous emmènera notamment à St Domingue :

Hellixir

CaptureHellixir

— Et enfin « Ma lecture de vacances », un recueil très épicé qui porte très bien son nom ^^ :

Ma lecture de vacances

maLectureDeVacances_Messier

Publié dans érotique, e-book, Livres | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

« Féminicides », du bon usage des chiffres…

Aujourd’hui, j’entendais à la radio la litanie des féminicides comme si c’était un fléau social.

76 mortes au 15 juillet… si je compte bien, ça fait grosso modo et pour faire un peu large 200 meurtres sur un an… Si je regarde le nombre de couples hétérosexuels, ça fait plusieurs millions, on va dire un million parce que j’ai la flemme de chercher mais c’est en dessous de la vérité.

il y a donc 200 meurtres de femmes pour un million de couples hétérosexuels soit 0,02 % !

Quand on a un chiffre il faut savoir le mettre en perspective. Cette cause de décès est, dans notre beau pays, exceptionnelle. Hé oui les couples ne passent pas dans leur très grande majorité leur temps à s’entretuer.

Alors, pour faire bonne mesure, on nous répète, il y a un meurtre d’homme tous les 13 jours… Évidemment, c’est peanuts.
Pour info, en 2016, voici les principales causes de mortalité des femmes et des hommes.
infographie-statistique-mort

Vous verrez que les féminicides n’apparaissent pas et pour cause. Par contre, avec sagacité, vous observerez que le suicide est un vrai fléau social avec 10 000 morts par an et 75% d’hommes, soit 27 suicidé(e)s par jour.
Les féminicides comme les hominicides, c’est peanuts.

Alors pourquoi les médias mettent en exergue un tel chiffre sans le mettre en perspective ? Tout ça participe d’un climat ambiant et d’un discours dominant qui devient pénible.

Publié dans le mâle pensant, Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Lecture de « Les portes d’Euphoria »en streaming gratuit sur youboox

Vous pouvez lire mon recueil de textes érotiques et fantastiques gratuitement sur youboox ici (si vous désirez acheter le livre papier, un lien vous est proposé sur la page de présentation):
Les portes d’Euphoria

Publié dans érotique, e-book, Livres, youboox | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Hellixir en lecture gratuite sur youboox

Vous pouvez lire mon roman érotique « Hellixir » en streaming gratuit sur youboox :
Hellixir

 

 

Publié dans érotique, lecture érotique gratuite, Livres, sexe et spiritualité | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Chronique de « En route » de Huysmans

En_Route_Huysmans

 

Présentation :
« Dans ce roman autobiographique, l’auteur conte l’histoire d’un écrivain et de son retour à la religion catholique. Admirateur du Moyen Âge, des cathédrales, de la peinture religieuse ancienne, le héros séjourne dans un couvent pour tenter de résoudre son drame de conscience. Roman de conversion, – et la conversion des artistes, de Claudel à Péguy ou Ghéon, au tournant du siècle est un phénomène de société -, celle-ci échoue. Roman de la vie spirituelle, de l’église et du couvent, il ouvre une voie originale, où triompheront Mauriac et Bernanos. Enfin, c’est, comme À Rebours, une grande rêverie narcissique, un monologue intérieur où luttent l’imaginaire érotique et la prière, l’esthétisme et l’ascétisme. Comme l’a dit l’auteur lui-même, il est tombé «comme un aérolithe». « 

Mon avis : tout lecteur de n’importe quelle époque peut se projeter dans ce narrateur en quête de foi

Duretal, le narrateur de Huysmans (son double), nous livre ici tous ses atermoiements, ses doutes, ses résistances avant de franchir le pas, de faire son séjour à la Trappe et s’abandonner à la foi chrétienne.
C’est une narration subjective, au rythme très vivant, très proche du cours des pensées. Et comme le sujet (la conversion à la foi chrétienne) est intemporel, le livre le devient aussi. Au contraire de Houellebecq qui dépeint les affres de l’esprit d’un narrateur englué comme une mouche sur un papier tue-mouches dans les mictions de notre société moderne, Huysmans, lui, nous livre les angoisses d’un narrateur, confronté à la foi chrétienne, la peur du saut de la foi. Je le compare à Houellebecq, car ce dernier faisait de Huysmans le sujet de thèse de son héros dans son roman « Soumission ». Et de nombreux effets de miroir, parallèles peuvent être retrouvés entre les oeuvres de ces deux auteurs.
Il est intéressant de noter comment la liturgie, les chants, les cérémonies impressionnent la sensibilité et l’imagination de Duretal sans parler des lectures religieuses. J’ai découvert grâce à ce livre de nombreuses choses sur la théologie et la mystique chrétienne, notamment le concept de vie purgative, illuminative et unitive. Les étapes de l’illumination chrétienne.
Duretal s’élève en dehors des conventions de la société de son époque grâce à sa conversion, à son envie de soumission au catholicisme. Le récit des tourments de Duretal peut être aussi actuel que le récit de n’importe quel narrateur à n’importe quelle époque concernant ce même sujet. On l’imagine en train de parler tout seul, de ratiociner, de faire de grands gestes dans la rue, comme en proie à quelque folie intérieure.

 

 

Publié dans chronique, Livres, Non classé, religion, spiritualité | Tagué , , , , | Laisser un commentaire