« Fondation » d’Isaac Asimov, une daube ?

D’ordinaire, je suis assez nuancé dans mes opinions ou en tous cas j’essaie de l’être mais là impossible.
Tout d’abord la présentation

4ième de couv’ :

En ce début de treizième millénaire, l’Empire n’a jamais été aussi puissant, aussi étendu à travers toute la galaxie. C’est dans sa capitale, Trantor, que l’éminent savant Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle permettant de prédire l’avenir. Grâce à elle, Seldon prévoit l’effondrement de l’Empire d’ici cinq siècles, suivi d’une ère de ténèbres de trente mille ans. Réduire cette période à mille ans est peut-être possible, à condition de mener à terme son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Une entreprise visionnaire qui rencontre de nombreux et puissants détracteurs…

Mon avis :
Comment une telle nullité peut-elle devenir un classique de SF ?

C’est un vrai mystère.

J’ai lu pas mal voire beaucoup de bouquins de SF (Dick, Herbert, Dan Simons, José Farmer, Clark, Heinlein, Andevon, Le Guin, Bradbury, Stanislas Lem, même Houellebecq tiens !, Silverberg, etc., etc.). J’ai apprécié aussi les nouvelles d’Asimov sur les robots. Alors je me suis dit, chouette un cycle qui promet d’être bien par un auteur renommé et que je ne connais pas !

Je suis tombé de haut !

Le style est complètement plat, les personnages ont une épaisseur voisine de zéro, l’intrigue – y a une intrigue ?-, les descriptions squelettiques, les dialogues insipides !
Tout juste peut-on remarquer le développement du concept de psychohistoire vaguement intéressant… Mais est-ce que ça suffit à donner un quelconque intérêt à ce livre ?
Clairement non, je ne comprends pas comment on peut l’encenser. C’est un mystère. Ou alors quelque chose de la taille d’un livre (!) m’échappe.
Je pense qu’il vaut mieux que je relise dans le genre « Hyperion »de Dan Simmons.

A propos Jean-Baptiste Messier

J'ai toujours été guidé par l’idée de produire des textes originaux, provocateurs voire transgressifs. La littérature érotique est mon domaine de prédilection même si j'aime parfois composer des cocktails avec le fantastique, la SF ou la fantasy. J'écris aussi des chroniques sur des livres très divers et évoque parfois des sujets assez polémiques ou spirituels. A découvrir. ;)
Cet article, publié dans chronique, Livres, Non classé, science-fiction, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s