Que nous disent le Péché originel et la fin des temps sur notre situation personnelle ?

amour_parental_bébéDans notre vie, nous naissons dans un monde où le mal existe mais aussi le bien, rappelons-le (l’amour parental en étant un des plus beaux exemples). Nous avons donc le choix. Ce choix entre le bien et le mal, nous en sommes parfaitement conscient à chaque instant de notre vie.

péché_originel_enluminure

C’est en ce sens que le péché est originel car il est hors du temps, inhérent à notre nature et à notre monde. Le mal est aussi hautement contagieux et se lègue au cours des âges. Historiquement, il nous est bien sûr impossible de remonter au premier acte mauvais d’un homme (ou d’une femme).  Si l’on rappelle le mythe de le Genèse (genèse, chap III), nous lisons qu’il existe un arbre de la connaissance du bien et du mal dont Dieu défend de manger les fruits. Le serpent tente la femme en lui disant qu’en mangeant ce fruit elle deviendra l’égal de Dieu. Le serpent représente le tentateur, la tentation. La femme propose à son homme de le manger ensemble.
On voit bien qu’en termes de conscience, nous sommes soumis à la tentation tout au long des jours mais rien ne nous oblige à céder à la tentation de faire le mal (dans le sens où le mal représente la volonté d’outrepasser ce que Dieu nous incite à faire). Suivre la voix de Dieu représente l’action de faire le bien. Mais il y a liberté de faire le mal. La liberté est donc préexistante, selon ce mythe, au mal, et le mal en est la conséquence directe. Et plus précisément c’est l’homme qui choisit de faire le mal. Il ne vient pas de Dieu.

Certain(e)s disent comment croire en Dieu alors qu’il existe tout ce mal ? Mais Dieu tel qu’il est écrit dans la Bible n’en est pas responsable, c’est notre liberté qu’il nous a accordé et nous faisons le mal malgré son avertissement. Et cet avertissement, il est en nous. Il y a quelque chose en nous qui nous dit, si on y prête attention : « ce n’est pas bon ».

Livre_des_morts_pesée_âmes

La Fin des temps possède aussi une dimension qui s’adresse à notre personne, à notre situation actuelle. La fin du temps, la fin du monde, de notre monde, c’est de manière certaine notre mort sans même penser à une dimension cosmogonique bien lointaine, abstraite et qui ne nous parle pas.

Et le jugement dernier tel qu’il est décrit fait fortement penser à la pesée des âmes de la religion Égyptienne (pesée des âmes, Egypte antique). Jésus nous incite à faire le bien, notamment vis-à-vis des pauvres et des malades. C’est une manière de se rapprocher de Dieu et d’être en unité avec lui, avec le Bien qui est en nous, et cela reste un choix.

On s’aperçoit donc à travers cet exemple que même pour un athée, la réflexion sur les textes sacrés peut être bénéfique.

Et en bonus cette très  belle photo :
Modèle : Calapy Laety
Photographe : Io Alpha

calapy_Laety_Io_Alpha

A propos Jean-Baptiste Messier

J'ai toujours été guidé par l’idée de produire des textes originaux, provocateurs voire transgressifs. La littérature érotique est mon domaine de prédilection même si j'aime parfois composer des cocktails avec le fantastique, la SF ou la fantasy. J'écris aussi des chroniques sur des livres très divers et évoque parfois des sujets assez polémiques ou spirituels. A découvrir. ;)
Cet article, publié dans Non classé, religion, spiritualité, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s