Retour sur le salon du livre de Paris 2019 (et un peu de l’envers du décor)

Grâce à mon éditeur « Les éditions Elixyria« , j’ai touché (enfin façon de parler hein) de nouvelles lectrices et au moins un nouveau lecteur ^^, Fabrice, c’est une grande satisfaction. Au-delà des ventes très satisfaisantes, ça me fait plaisir que mes œuvres trouvent un nouveau lectorat. J’ai passé ainsi pas mal de temps le vendredi en fin d’après-midi à dédicacer des livres en précommandes et samedi, j ai pu bavarder avec des blogueuses que je ne connaissais pas et des lecteurs. Le stand était beau et bien organisé et suffisamment petit pour favoriser les rapprochements humains (^^).
D’autre part j’ai eu des charmantes voisines auteures de dédicace. Je pense à Céline Guffroy (la mythologie est un sujet passionnant :-)), Sandra Churka-Mann (une Lorraine comme moi) , Lola T, miss H’ls, Eva de Karlan, et Tasha Lann en particulier.
J’ai pu échanger un peu aussi avec mon couple d éditeurs, Ls Ange et Didier de Vaujany, et brièvement mais sympathiquement avec Callie et Chris Galya, et revoir Jordane Cassidy.

Tout ça fait beaucoup de rencontres et, comme sous mon aspect très sociable voire jovial, je suis un peu ours (hé oui je le cache bien sauf pour ceux qui me connaissent), je ressentis le besoin de me recueillir en visitant une église méconnue de Paris, l’église St Merry, encastrée entre des maisons dans le quartier des halles, non loin de la rue Pernelle, Pernelle qui était la compagne de l’alchimiste Nicolas Flamel. Une église qui mérite le coup d’œil même si on la sent un peu à l’abandon comme nombre d’églises de France. Les temps sont durs (et on peut songer à un retour logique de karma) pour l’église catholique.

Je terminais ainsi le week-end avec mes proches, tranquillement, loin des sunlights du salon du livre.
Trouver un équilibre est important.
Au total un week-end à la fois intense et sage. ^^

Ps : Je pense à mes amis auteurs qui peuvent ressentir un sentiment de vide, de spleen après les heures pleines de rencontres du salon du livre, peut-être que pour le réduire il faut bien équilibrer les choses notamment entre vie publique et vie privé, intérieure, prendre du recul en somme sur toute cette agitation et excitation.:)

Rencontres trop fugaces
Au détour des dédicaces…

A propos Jean-Baptiste Messier

J'ai toujours été guidé par l’idée de produire des textes originaux, provocateurs voire transgressifs. La littérature érotique est mon domaine de prédilection même si j'aime parfois composer des cocktails avec le fantastique, la SF ou la fantasy. J'écris aussi des chroniques sur des livres très divers et évoque parfois des sujets assez polémiques ou spirituels. A découvrir. ;)
Cet article, publié dans Livres, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Retour sur le salon du livre de Paris 2019 (et un peu de l’envers du décor)

  1. Lola T. dit :

    J’ai été ravie de faire ta connaissance, un bon moment entres auteurs fort sympathique.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s