INTERVIEW DÉCOUVERTE de Jean Baptiste Messier

Les Plumes de Prisci

Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir Jean baptiste Messier

Quelques questions sur vous et l’écriture

1. Présentez-vous en quelques mots.

Je suis un livrophage impénitent depuis mon enfance. Auteur dès l’âge de 16 ans, j’ai toujours été guidé par l’idée de produire des textes originaux, provocateurs voire transgressifs. La littérature érotique est mon domaine de prédilection même s’il aime parfois composer des cocktails avec le Fantastique, la SF ou la Fantasy. J’ai été directeur de collection de la littérature imaginaire chez Evidence Editions, et je sors un livre « A portée de main » fin janvier 2019 aux éditions Elixyria que je dédicacerai au salon du livre de Paris.

2. Parlez-nous de votre dernier ouvrage.

C’est une novella d’un peu plus de 100 pages. Dans ce court roman, j’ai voulu m’inspirer des grandes comédies romantiques américaines des années 50 mais remis au goût du jour (avec l’influence d’internet et des sites de…

Voir l’article original 955 mots de plus

A propos Jean-Baptiste Messier

J'ai toujours été guidé par l’idée de produire des textes originaux, provocateurs voire transgressifs. La littérature érotique est mon domaine de prédilection même si j'aime parfois composer des cocktails avec le fantastique, la SF ou la fantasy. J'écris aussi des chroniques sur des livres très divers et évoque parfois des sujets assez polémiques ou spirituels. A découvrir. ;)
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour INTERVIEW DÉCOUVERTE de Jean Baptiste Messier

  1. Attention JBM, dans ton interview tu emploie le mot « Race » pour désigner les humains, alors qu’il a été prouvé scientifiquement depuis longtemps qu’il n’y a pas de race, chez les humains, ont fait tous parti de la même.

    J'aime

    • Coucou Fred,
      Déjà merci pour ton passage ici 🙂 . Les « races » n’existent pas, pourtant quand je l’emploie, tu en comprends le sens. J’aurais pu employer des expressions de la novlangue genre « gens de couleurs », de la diversité, mais en un sens c’est exclure « le blanc » or nous sommes tous des gens de couleurs, et issus de la diversité. Et nous ne sommes pas uniformes… Voilà. Belle journée

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s