féminisme et esclavage des femmes par les hommes. Vraiment ?

Certaines féministes (j’en ai rencontré plusieurs qui me soutenaient ça) pensent et disent que pendant des milliers d’années, elles ont été les esclaves des hommes. Les mots ont un sens. Sinon, c’est difficile de discuter. Voici une page sur l’esclavage (source : wikipedia) :
esclavage

je lis notamment :

  • ‘esclave est un humain qui, même semblable (de race, d’origine ou de religion), est transformé en un « autre radical » à la « suite d’un processus de désocialisation, de déculturation et de dépersonnalisation faisant de lui une personne exclue des liens de parenté et ne pouvant les exercer sur ses enfants » ;
  • L’esclavage est l’état ou condition d’un individu sur lequel s’exercent les attributs du droit de propriété ou certains d’entre eux ». L’article définit également la traite des esclaves comme « tout acte de capture, d’acquisition ou de cession d’un individu en vue de la réduire en esclavage; tout acte d’acquisition d’un esclave en vue de le vendre ou de l’échanger; tout acte de cession par vente ou échange d’un esclave acquis en vue d’être vendu ou échangé, ainsi que, en général, tout acte de commerce ou de transport d’esclaves »5.
  • L’Organisation internationale du travail a adopté en 1930 une définition du travail forcé que l’on peut rapprocher de celle de l’esclavage : « le terme travail forcé ou obligatoire désignera tout travail ou service exigé d’un individu sous la menace d’une peine quelconque et pour lequel le dit individu ne s’est pas offert de plein gré »6.

On voit bien que ça n’a rien à voir avec la condition de la femme, que le mot employé par certaines féministes est vide de réalité et de sens. Les femmes dans nos sociétés n’ont pas fait l’objet de traite, avaient la responsabilité de l’éducation des enfants, enfin ne travaillaient pas (dans la conception traditionnelle). Drôle d’esclaves qui ne travaillent pas !
Il ne s’agit pas ici de nier qu’on vivait et vit encore dans une société patriarcale en France malgré des progrès substantiels. Oui l’homme était le chef de famille mais oui aussi, la femme avait dans la conception traditionnelle qui perdure (et que je ne soutiens pas particulièrement mais chacun fait comme bon lui semble) un rôle primordiale au sein de la famille, notamment l’éducation des enfants. Il s’agit donc d’une répartition des rôles et aucunement de l’esclavage. Et d’une domination claire de l’homme dans la sphère publique, après dans la sphère privée, j’ai quelques doutes.

Pensez rien qu’au mineur, au paysan ou à l’ouvrier qui travaillaient plus de 50 heures pour ramener de l’argent à la famille et la faire vivre  tandis que la femme restait à la maison pour s’occuper de l’intendance.  Vous trouvez que c’est de l’esclavage ? A ce compte-là, on pourrait parler plutôt d’exploitation de la force de travail de l’homme par la femme mais je ne dirai pas ça. Il s’agit d’une répartition des rôles, une sorte de donnant-donnant qui a eu sa raison d’être, et qui peut l’avoir toujours pour certain(e)s.

On sent parfois chez certaines féministes (pas toutes) un discours qui j’imagine est bien rôdé dans leur cercle, une sorte d’argumentaire caricatural, qu’elles répètent à l’envie et qui reformate les esprits au détriment d’une réflexion personnelle. Pourtant, on peut être pour l’égalité hommes/femmes sans tous ces arguments à la noix et qui ne font que provoquer du rejet.

 

 

 

 

 

A propos Jean-Baptiste Messier

J'ai toujours été guidé par l’idée de produire des textes originaux, provocateurs voire transgressifs. La littérature érotique est mon domaine de prédilection même si j'aime parfois composer des cocktails avec le fantastique, la SF ou la fantasy. J'écris aussi des chroniques sur des livres très divers et évoque parfois des sujets assez polémiques ou spirituels. A découvrir. ;)
Cet article, publié dans billet d'humeur, Non classé, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour féminisme et esclavage des femmes par les hommes. Vraiment ?

  1. chesterdenis dit :

    Libre à vous de faire une fixation sur le féminisme; mais de là à conclure d’une neutralité de Wikipedia que rien n’existe, c’est un peu court.
    De tous temps, les peuples en guerre s’en sont pris aux femmes de l’ennemi. Et pas seulement par des viols. D’abord, voyez « l’enlèvement des sabines » : dans une société antique, les femmes sont un bien (sic) précieux pour enfanter et materner,, alors que la vie des femmes et des enfants est souvent écourtée par l’accouchement ou la maladie (jusqu’au XXe siècle). Donc on dit que l’habitude était de tuer les hommes ennemis et de prendre les femmes en captivité. Plus tard (agriculture et artisanat), on a emmené les hommes pour leur force de travail. On dit que le harem est le témoin de cette pratique de captation des femmes, ainsi qu’un signe extérieur de richesse. La pratique d’un trafic des femmes, il faut être aveugle pour ne pas le voir, comme prostituées ou comme servantes. Pourtant vous le niez.
    De là, par un subtil glissement, vous concluez que le travail ménager n’est pas un esclavage, mais c’est une autre question. de tous temps les femmes ont toujours travaillé, pas seulement à la cuisine, mais surtout dans les taches agricoles, puis le maternage et les soins aux vieux, faibles et malades. En 1914, elles ont remplacé les hommes dans les usines. Le mode de répartition des rôles peut donc se voir comme une exploitation du travail des femmes. Dans le cas (rare) où des hommes font une longue journée (heures supplémentaires, travail secondaire, etc.), la répartition peut paraître moins inéquitable.

    J'aime

    • Je parle du statut de la femme en général dans la famille traditionnelle, je ne parle pas des trafics etc. Si vous me dites le statut de la femme mariée dans la famille traditionnelle s’assimile à de l’esclavagisme, ok on discute de la même chose.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s