« Feu au train » de Sonia Traumsen, chronique

FeuAuTrain

 

Présentation :

En partance pour Genève, Sonia rencontre un joli monsieur qui lui fait une proposition pour le moins indécente : de nos jours, est-ce encore possible de faire ça dans un train ? Bien sûr en pratique la question ne se pose pas vraiment ainsi, même si la réponse peut être un authentique témoignage.

Avis (5 étoiles) : De l’érotisme-hard, qualité la belle rouge !

Voici une auteure trop peu reconnue à l’intellect hors-norme, qui justement par ce côté, peut faire penser à Stella Tanegra (voir chronique par ailleurs). Il s’agit ici d’une nouvelle mais son œuvre bible « Sonia, genèse d’une garce » est un monstrueux pavé de qualité (dans les 800 pages) si je puis dire. Malheureusement, s’il fut un temps disponible en lecture libre, il ne l’est plus ou plutôt il l’est mais par morceaux que le lecteur vraiment astucieux pourra assembler, et il n’est pas non plus encore publié sur des sites de téléchargement. J’émets ici le  vif souhait qu’il le soit bientôt.

Bref, voici mon commentaire de « Feu au train » (qu’on trouvera sans peine sur Amazon notamment) :
C’est ici de l’érotisme de qualité supérieure qu’on nous propose. Un séisme dans l’érotisme sur le plan du style.
Sonia est une belle suédoise qui subit dans le train pour Genève les plus délicieux et torturants outrages d’un monsieur de la quarantaine, parfait inconnu mais au savoir-faire sans conteste. Une Suissesse viendra se mêler au jeu.
Le rouge monte aux joues de notre narratrice mais aussi à ses fesses.
Descriptions érotiques, émois, humour pince sans rire sont au rendez-vous de cette délicieuse nouvelle écrite par une Suédoise de talent !
On découvre une Sonia soumise, petite fille devant le monsieur, et qui en vient à bredouiller devant tant d’impudence et de gestes osés.
Si la couverture peut paraître presque sage, ne vous y fiez pas trop !

PS : Sonia Traumsen doit être la seule auteur érotique on the world à utiliser le subjonctif plus que parfait et imparfait.
Un exemple délicieux ici :
« J’eusse aimé qu’elle m’embrassât de ses lèvres natures, mais j’étais fascinée par l’idée du priape qui s’apprêtait à m’engrosser. »

Un délice de lecture, vraiment !

Une autre !

Voilà et si vous désirez découvrir l’ensemble de ces œuvres pour la plupart en lecture libre et gratuite, c’est par ici :

Sonia Traumsen sous toutes ses coutures

A propos Jean-Baptiste Messier

J'ai toujours été guidé par l’idée de produire des textes originaux, provocateurs voire transgressifs. La littérature érotique est mon domaine de prédilection même si j'aime parfois composer des cocktails avec le fantastique, la SF ou la fantasy. J'écris aussi des chroniques sur des livres très divers et évoque parfois des sujets assez polémiques ou spirituels. A découvrir. ;)
Cet article, publié dans Atramenta, érotique, chronique, e-book, Livres, Non classé, nouvelle, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour « Feu au train » de Sonia Traumsen, chronique

  1. Kendallawen dit :

    Elle m’intrigue votre auteure…
    Décidément vous aimez nager dans les mondes mystérieux…

    Bonne journée, Sire Astronome

    Miss G

    J'aime

  2. A trouver et lire donc…

    Bonne journée Sire Astronome

    Miss G

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s